C'est l'histoire d'une agence qui voit les gens douter de plus en plus des campagnes de communication, et qui décide de remettre de la sincérité dans les messages pour rétablir la communication.

C'est l'histoire d'une agence qui voit les gens douter de plus en plus des campagnes de communication, et qui décide de remettre de la sincérité dans les messages pour rétablir la communication.

Le monde selon Sidièse

Un monde où la com’ devient de moins en moins efficace, parce qu'on ne sait plus qui croire.

Un monde dont la communication est usée, abimée, en effondrement lent mais aussi en recomposition rapide.

 

Vision de l’agence

Comment travailler dans la société humaine… sans "réparer notre métier", si important pour elle ?

 

Notre mission

Rétablir la communication.

 

L'aventure de la sincérité

C'est l'histoire, l'histoire belle mais vraie de Sidièse, notre agence de communication, qui voit son métier petit à petit perdre en efficacité, qui constate que les messages des entreprises et des institutions perdent l'écoute des gens, et qui refuse... de se résigner !

 

Aujourd'hui, quand fuse la réaction "c'est de la com" (et hélas, c'est souvent), ça signifie qu'on n'y croit pas. Ç'est à dire... juste l'inverse du mot "communication" dans le dictionnaire. Lorsqu'un mot veut dire à la fois une chose et son contraire, ce n'est pas bon signe.

 

Comment va-t-il faire le grand corps social (un peu malade), si ses membres ne se croient plus entre eux ?

Il est temps pour les communicants de se réinventer.

Trouver les nouvelles façons de se parler, avec nos petits bras, pour nous Sidièse, c’est notre responsabilité ...Et la plus belle aventure qui nous ait été donnée.

Alors, on a retroussé les manches, et on a remis en clé de voûte une capacité pas forcément centrale dans les process des agences : la sincérité.

On s'est plongé dans les travaux de sociologues qui travaillent bien sûr là-dessus : sur "qu'est-ce qui peut, maintenant, faire société" ?

On y a trouvé des nouvelles façons de réfléchir, et de co-construire avec toutes ces parties prenantes, tous ces publics qu'on veut re-connecter.

On l'a expliqué à nos clients, à nos prospects. Pour notre grand bonheur, ils nous ont encouragés. Puis ils nous ont demandé de travailler pour eux sur cette approche, de l'intégrer dans notre démarche de création, ce cœur battant de notre métier.

Voilà : on vient d'un siècle où il suffisait de clamer sa promesse sur des médias de masse, à des gens qui les écoutaient. Mais Sidièse est née en décembre 1999, et sans doute que ça nous préparait à changer, à innover.

Aujourd'hui, ça y est, on sait aller là où les autres peinent, quand toutes les ficelles classiques n'ont pas marché.

Pour cela, on joue sur toute la gamme du multicanal, B2B, B2C, interne, externe, web, nouveaux médias digitaux, print, event, etc.

Là dedans, parmi d'autres choses, il y a des sujets de Développement Durable, mais pas seulement. Car il n'y a pas de secteur qui puisse se dispenser de restaurer la confiance, dans l'esprit des citoyens-collaborateurs-partenaires de tous horizons.

Sur sur tous les dossiers, on s'applique à poser les "questions de vérité", celles qui font parfois peur mais qui font toujours avancer.

Ça intègre, dans ce que nous livrons, une sorte de protection anti-langue de boîte, une composante de sincérité ajoutée, une robustesse des messages, moins exposés, du coup, à la sur-promesse et à l'incrédulité.

 

En une phrase, c'est une grande aventure, la reconquête de la communication, au plein sens du terme, dans laquelle on voudrait bien vous engager.

 

NOTRE CREDO

Le monde selon Sidièse

Un monde où la com’ devient de moins en moins efficace, parce qu'on ne sait plus qui croire.

Un monde dont la communication est usée, abimée, en effondrement lent mais aussi en recomposition rapide.

 

Vision de l’agence

Comment travailler dans la société humaine… sans "réparer notre métier", si important pour elle ?

 

Notre mission

Rétablir la communication.

 

L'aventure de la sincérité

C'est l'histoire, l'histoire belle mais vraie de Sidièse, notre agence de communication, qui voit son métier petit à petit perdre en efficacité, qui constate que les messages des entreprises et des institutions perdent l'écoute des gens, et qui refuse... de se résigner !

 

Aujourd'hui, quand fuse la réaction "c'est de la com" (et hélas, c'est souvent), ça signifie qu'on n'y croit pas. Ç'est à dire... juste l'inverse du mot "communication" dans le dictionnaire. Lorsqu'un mot veut dire à la fois une chose et son contraire, ce n'est pas bon signe.

 

Comment va-t-il faire le grand corps social (un peu malade), si ses membres ne se croient plus entre eux ?

Il est temps pour les communicants de se réinventer.

Trouver les nouvelles façons de se parler, avec nos petits bras, pour nous Sidièse, c’est notre responsabilité ...Et la plus belle aventure qui nous ait été donnée.

Alors, on a retroussé les manches, et on a remis en clé de voûte une capacité pas forcément centrale dans les process des agences : la sincérité.

On s'est plongé dans les travaux de sociologues qui travaillent bien sûr là-dessus : sur "qu'est-ce qui peut, maintenant, faire société" ?

On y a trouvé des nouvelles façons de réfléchir, et de co-construire avec toutes ces parties prenantes, tous ces publics qu'on veut re-connecter.

On l'a expliqué à nos clients, à nos prospects. Pour notre grand bonheur, ils nous ont encouragés. Puis ils nous ont demandé de travailler pour eux sur cette approche, de l'intégrer dans notre démarche de création, ce cœur battant de notre métier.

Voilà : on vient d'un siècle où il suffisait de clamer sa promesse sur des médias de masse, à des gens qui les écoutaient. Mais Sidièse est née en décembre 1999, et sans doute que ça nous préparait à changer, à innover.

Aujourd'hui, ça y est, on sait aller là où les autres peinent, quand toutes les ficelles classiques n'ont pas marché.

Pour cela, on joue sur toute la gamme du multicanal, B2B, B2C, interne, externe, web, nouveaux médias digitaux, print, event, etc.

Là dedans, parmi d'autres choses, il y a des sujets de Développement Durable, mais pas seulement. Car il n'y a pas de secteur qui puisse se dispenser de restaurer la confiance, dans l'esprit des citoyens-collaborateurs-partenaires de tous horizons.

Sur sur tous les dossiers, on s'applique à poser les "questions de vérité", celles qui font parfois peur mais qui font toujours avancer.

Ça intègre, dans ce que nous livrons, une sorte de protection anti-langue de boîte, une composante de sincérité ajoutée, une robustesse des messages, moins exposés, du coup, à la sur-promesse et à l'incrédulité.

 

En une phrase, c'est une grande aventure, la reconquête de la communication, au plein sens du terme, dans laquelle on voudrait bien vous engager.